Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sabine Bolzan magazine

mes actus d'auteure, mes coups de cœur, mes choix, mes préférences, mes états d'âme

Une fin d'année : bilan et état d'esprit

sabine bolzan, sabine bolzan auteure

L'année 2021 tire à sa fin. On l'avait espérée meilleure que 2020. 

A-t-elle été pire?

Pour certains d'entre vous, probablement…

Pour d'autres, elle n'a été ni meilleure ni pire…

Pour moi, elle a explosé nombre de mes convictions, de mes fondements, de mes bases. Elle a avalé tout crus mon énergie, mon optimisme et mes motivations..

J'ai du sans cesse me renouveler, trouver des alternatives pour continuer d'exister en tant qu'auteure, en tant que personne aussi. Modifier ma vision, mon état d'esprit. Accueillir en me disant "pourquoi?" et trouver une réponse motivante. Quand la question était "pourquoi encore?", ne pas baisser les bras, ne pas creuser un trou mais déceler dans l'épreuve l'étincelle qui permet de relancer la flamme d'envie, de créativité…

Ce que j'ai appris de 2021, c'est l'inutilité des projets, la vacuité de l'acte de projection.

 Pour être positive - un mot à la mode 😉 et qui nous colle à la peau - disons que j'ai compris l'intérêt de s'ancrer dans le présent et seulement dans le présent. Du passé, nous ne parvenons pas à en tirer des conclusions, du futur, nous n'en maitrisons rien. 

Certes, cela peut-être doux de prévoir les vacances prochaines, une soirée en famille ou...des fêtes qui nous réunissent. Mais au final, on en souffre davantage quand l'espoir est réduit à néant et que vient le temps de la déception.

Au moins, dans le présent, nous vivons. A chaque pas, un pas. A chaque seconde, une seconde. 

sabine bolzan, sabine bolzan auteure

Je sais que la mode est à l'optimisme, qu'il faut taire les vibrations négatives, voir le verre à moitié plein. Cependant, je pense qu'il est important aussi d'exprimer ce qui étouffe, blesse, entrave, et même paralyse. 

Les  coups durs, les coups du sort, l'acharnement parfois de la vie, l'injustice, sont des blessures à vif qu'il faut soigner. Que fait-on quand on a du pus? On presse la plaie et on l'extrait. 

Il faut faire exploser nos larmes, nos cris. Ne pas les minimiser en pensant qu'il y a des gens qui souffrent davantage que nous. Il n'y a pas de degrés dans le mal être. Il y a un mal être point.

 

sabine bolzan, sabine bolzan auteure, sabine bolzan coaching, prêteuse de mots

Depuis bientôt deux ans, je vois la lumière dans le cœur et l'âme des gens briller plus faiblement. L'intensité baisse peu à peu.

Nous sommes empêchés...dans notre affection, dans notre sociabilité, dans notre quotidien. Nous sommes rendus muets par la peur de perdre encore et encore.

Ces mots sont en nous. Ils nous bloquent l'air, nous serrent la gorge, nous appuient sur le plexus et détruisent notre équilibre mentale et physique.

Que faire de ces mots, de vos mots quand ils ne parviennent pas à sortir?

Sur ce coup, il va falloir avoir confiance en moi car je peux vous aider...

Comment?

Je vais mettre mon expérience à votre service et vous la prêter.

Soyez attentifs dans les prochains jours. Je vous donnerai LA clé. 

sabine bolzan, sabine bolzan auteure, sabine bolzan coaching, prêteuse de mots, coaching en écriture

D'ici là, portez vous bien.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article